Œnologie
Besoin d'étiquettes adhésives, ce site est fait pour vous.
Accueil
Humour Œnologie Calendrier Cyclo-Tourisme Généalogie Fourre-tout
La vigne
La racine et le tronc
La feuille
Les bourgeons
Le cycle végétatif
L'aoûtement et la fleur
Le cycle reproducteur et la véraison
les travaux de la vigne
La taille
Le climat
Le sol
Le cépage
l'équation parfaite du terroir
Vinification
Classement
Savoirs
Glossaires
Chiffres

Mes objets en vente sur Le Bon Coin.
section précédente
Précédent Sommaire Suivant
section suivante
L'aoûtement et la fleur
II. L'aoûtement

On appelle l'aoûtement le changement d'aspect de la vigne dû à des dépôts d'amidon au moment de l'arrêt de la croissance ou juste après. Il est perceptible à la base des rameaux par une coloration brune et un flétrissement de l'écorce (formation du liège et lignification des rameaux).

Les rameaux deviennent alors des sarments.

III. L'inflorescence et la fleur

L'inflorescence est l'ensemble des fleurs qui constituera la grappe.

La fleur de vigne est toujours de petite dimension.

Elle est pentamère ( Cad : batie sur le type 5 )

La fleur typique comprend successivement de l'extérieur vers le centre :

  • Un calice, petit en forme de cupule,
  • Une corolle constituée de cinq pétales alternant avec les sépales. Les pétales soudés entre eux forment un petit capuchon comme une valve de chambre à air. Au moment de la floraison, sous la poussée des étamines, les pétales se détachent de la fleur.
  • Un androcée (organe mâle) comprenant cinq étamines opposées aux pétales. Les étamines se composant d'un long filet staminal et d'anthères à deux loges. Chaque loge contient deux sacs polliniques à l'intérieur desquels on trouve le pollen de couleur jaune souffre.
  • Un disque supérieur formé de cinq nectaires qui entoure la base de l'ovaire. C'est dans ces nectaires qu'est contenue une odeur suave et pénétrante qui contribue à attirer les insectes pour faciliter la fécondation croisée.
  • Le gynacée (organe femelle) possède un ovaire. Cet ovaire est composé de plusieurs carpelles qui comptent, en principe, deux ovules.

Cette fleur que nous venons de décrire est celle de nos cépages cultivés en France (Vitis-Vinifèra). Elle est hermaphrodite (elle peut se féconder elle-même).

section précédente
Précédent Sommaire Suivant
section suivante
Accueil
Humour Œnologie Calendrier Cyclo-Tourisme Généalogie Fourre-tout

Copyrigth © www.Auduteau.net (1999 - 2018) - Concepion / Réalisation Alain AUDUTEAU