Humour
Besoin d'étiquettes adhésives, ce site est fait pour vous.
Accueil
Humour Œnologie Calendrier Cyclo-Tourisme Généalogie Fourre-tout
Comportements humains
Entreprise
Histoires vrais
Informatiques
Perles
Quiproquos
Religions
Séries
Sports
Vrac
Réforme
Orgasmes
Espérence de vie
Assemblée Nationale
Performance
Coutume chinoise
Lutte
Pilote
Courrier
Victor Hugo
Naufrage
Prof de math
Coopération internationale
Cinéma US
Polytechnicien
Qui a dit?
Jeu Russe...
Présentations
Jésus & marie
Biologie
Tendinite

Mes objets en vente sur Le Bon Coin.
section précédente
histoire précédente Accueil Humour histoire suivante
section suivante
La lutte aux JO

Notre histoire se passe lors des jeux olympiques, durant l'epreuve de lutte precisement. La finale va se dérouler entre le champion russe et le champion americain.

Avant l'affrontement final, l'entraîneur du lutteur américain vient le voir et lui dit, "N'oublie surtout pas ce que nous avons appris sur ce Russe. Il ne perd jamais un match à cause de sa maîtrise de la prise du 'bretzel'. Quoi qu'il se passe, ne le laisse pas te bloquer de cette manière! Si ca arrivait, t'es fichu !"

Le lutteur acquiesce de la tète. Et le match commence: l'Américain et le Russe se font face, tourne autour l'un de l'autre en cherchant une ouverture. Et brusquement le Russe plonge en avant, attrape l'Américain, le soulève et le bloque dans la fameuse prise du bretzel!

Un soupir de déception parcours alors la foule, et l'entraîneur se prends la tète dans les mains, sachant bien que le match est perdu. Et c'est alors qu'il entend un hurlement, les acclamations de la foule, et qu'il lève les yeux juste à temps pour voir le Russe voltiger dans les airs.

Le russe retombe au tapis lourdement et l'Américain lui retombe faiblement dessus, remportant le point et par la même le match.

L'entraîneur est abasourdi! Et quand enfin il se retrouve seul avec son lutteur, il lui demande "Comment t'as fait pour te sortir du bretzel ? Personne n'avait jamais réussi!"

Et le lutteur de lui répondre, "Et bien, une fois bloque, j'étais prêt a abandonner quand, au dernier moment, j'ai ouvert les yeux et vu cette paire de couilles juste devant moi. Je n'avais rien à perdre, alors avec mes dernières forces, j'ai avancé le cou et je les ai mordu aussi fort que possible."

L'entraîneur s'exclame, "Et ca a été le coup de grâce ?"

"Non, mais tu serais étonné de la force que l'on se découvre quand on mords ses propres couilles!"

section précédente
histoire précédente Accueil Humour histoire suivante
section suivante
Accueil
Humour Œnologie Calendrier Cyclo-Tourisme Généalogie Fourre-tout

Copyrigth © www.Auduteau.net (1999 - 2021) - Concepion / Réalisation Alain AUDUTEAU