Calendrier
Besoin d'étiquettes adhésives, ce site est fait pour vous.
Accueil
Humour Œnologie Calendrier Cyclo-Tourisme Généalogie Fourre-tout
Faq des calendriers
  • Astronomie
  • Chrétien
  • Hébreu
  • Islamique
  • La semaine
  • Révolutionnaire
  • Chinois
  • Maya
  • FAQ sur la FAQ
  • Date
  • ISO 8601:1988

    Mes objets en vente sur Le Bon Coin.
    Haut de page
    Précédent Sommaire Suivant
    Bas de page
    1. Quels événements astronomiques sont à la base des calendriers ?

    Les calendriers sont normalement basés sur des événements astronomiques et, tout particulièrement, sur les deux plus importants objets astronomiques que sont le soleil et la lune. Leurs cycles sont très important dans l'élaboration et la compréhension des calendriers.

    Notre conception de l'année est basée sur la révolution de la terre autour du soleil. La durée d'une révolution pour qu'un point fixe, tel un solstice ou un équinoxe revienne au même endroit est appelé "l'année tropicale". Sa taille est couramment de 365,242190 jours, mais cela varie : Au alentour de 1900, sa taille est de 365,242196 jours alors qu'en 2100, elle sera de 365,242184 jours. (Cette définition de l'année tropicale est un raccourci que nous détaillons plus en avant en section 1.1)

    Notre conception du mois est basée sur la révolution de la lune autour de la terre même si cette vision a été mise à mal dans le calendrier couramment utilisé aujourd'hui (Grégorien). Le temps pour qu'une nouvelle lune passe à la suivante est appelé le "mois Synodique", et sa taille est estimée à 29.5305889 jours, mais elle aussi varie : au alentour de 1900, elle sera de 29,5305886 jours et en 2100, de 29,5305891 jours.

    Il est à noter que ces chiffres sont des moyennes. La taille actuelle d'une année quelconque varie de quelques minutes à quelques heures sous l'effet de l'influence des forces gravitationnelles des autres planètes. De la même manière, l'espace temps entre deux nouvelles lunes subit les influences de la force gravitationnelle du soleil et de son propre plan d'inclinaison orbital.

    Par voie de conséquence, la taille de l'année tropicale n'est pas un multiple de la taille du mois synodique. Cela signifie qu'avec 12 mois par an, la relation entre nos mois et la lune n'est pas maintenue (regardez un calendrier donnant les phases lunaires d'une année sur l'autre).

    Par contre, 19 années tropicales représentent 234,997 mois synodiques (presque un entier à 235). Il est admis que tous les 19 ans, les phases de la lune se retrouvent à la même date (si elle ne correspond pas au décalage introduit par les années bissextiles). Ces 19 années sont appelées un cycle métonique (Méton : Astronome athénien du cinquième siècle avant Jésus Christ).

    Bien, Pour résumer, Il y a trois chiffres importants à retenir :

    • Une année tropicale est de : 365,24219 jours.
    • Un mois Synodique est de : 29,53059 jours.
    • Un cycle Métonique est de : 19 années.

    Le calendrier Chrétien est basé sur la révolution de la terre autour du soleil sans aucune corrélation entre les mois et la révolution de la lune autour de la terre.

    A l'inverse, le calendrier Islamique est basé sur la révolution de la lune autour de la terre sans aucune corrélation entre l'année et la révolution de la terre autour du soleil.

    Par contre, le calendrier Hébreu rassemble les deux approches. Les années ont une relation avec la révolution du soleil et les mois avec celle de la lune.

    1.1 Que sont les Equinoxes et les Solstices ?

      Les équinoxes et les solstices sont fréquemment utilisés comme points d'ancrage au sein des calendriers.

      Dans l'hémisphère Nord, ils représentent :

    • Le solstice d'été est la période ou l'heure ou le soleil atteint sa latitude la plus au nord. A cette date se trouve le jour le plus long qui se trouve être typiquement au alentour du 21 juin.
    • Le solstice d'hiver est la période ou l'heure ou le soleil atteint sa latitude la plus au sud. A cette date se trouve le jour le plus court qui se trouve être typiquement au alentour du 21 décembre.
    • L'équinoxe de printemps est une période de mars où le soleil passe à l'équateur de l'hémisphère sud vers l'hémisphère Nord. Les jours et les nuits ont approximativement la même durée. Sa date se trouve être typiquement au alentour du 20 mars.
    • L'équinoxe d'automne est une période de septembre où le soleil passe à l'équateur de l'hémisphère Nord vers l'hémisphère sud. Les jours et les nuits ont approximativement la même durée. Sa date se trouve être typiquement au alentour du 22 septembre.

      Pour l'hémisphère sud, ces phénomènes sont décalés de six mois (la moitié d'une année).

      L'année tropicale au sens astronomique est fréquemment définie comme la période de temps séparant deux équinoxes de printemps, mais cela n'est actuellement pas réaliste. Cette période est aujourd'hui plus grande qu'une année tropicale du fait que la position de la terre sur son orbite à l'époque des solstices et équinoxes se décale légèrement chaque année (la terre met approximativement 21 000 ans à retrouver son orbite initiale). Ceci, combiné au fait que l'orbite de la terre n'est pas complètement circulaire amène les solstices et les équinoxes à être légèrement décalé d'année en année.

      Les astronomes pensent que l'année tropicale est réellement un moyen quelque peu artificiel de représenter la période entre le moment où le soleil est dans une position donnée dans le ciel correspondant aux dates d'équinoxes et la prochaine fois que le soleil se trouvera à la même position.

    Haut de page
    Précédent Sommaire Suivant
    Bas de page
    Accueil
    Humour Œnologie Calendrier Cyclo-Tourisme Généalogie Fourre-tout

    Copyrigth © www.Auduteau.net (1999 - 2019) - Concepion / Réalisation Alain AUDUTEAU